In order to bring you the best possible user experience, this site uses Javascript. If you are seeing this message, it is likely that the Javascript option in your browser is disabled. For optimal viewing of this site, please ensure that Javascript is enabled for your browser.
RAD Français
Page Principale Technologies Glossaire

Glossaire


A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X

Adaptateur terminal

|

Dispositif qui permet aux appareils voix et données analogiques de travailler via une connexion RNIS. L’adaptateur terminal est un convertisseur de protocoles qui adapte les équipements n’ayant pas été conçus pour RNIS, tels que les téléphones, les fax et les modems.

Bande de base

|

Se rapporte à la transmission d’un signal numérique ou analogique à sa fréquence d’origine, comme un signal non modulé.


Bande étroite

|

Dans les technologies de communication, indique une communication numérique à un débit inférieur ou égal à 64 000 bits par seconde.


Bande passante

|

La gamme de fréquences traversant un circuit donné. Plus la bande passante est importante, plus le nombre d’informations pouvant être envoyées par le circuit dans un laps de temps donné l’est également.


Bande passante à la demande (BOD, Bandwidth on Demand)

|

Concept utilisé dans le domaine des communications numériques et qui permet aux utilisateurs de demander davantage de bande passante réseau en fonction des besoins de l’application, leur permettant ainsi de ne payer que la bande passante utilisée.


Baud

|

Unité de vitesse de signalisation correspondant au nombre de conditions ou d’événements discrets par seconde. Si chaque événement de signal ne représente qu’un seul bit, le débit en bauds correspond aux bps (bits par seconde).


BERT (Bit Error Rate Test/Tester)

|

Dispositif utilisé pour tester le taux d’erreurs sur bits d’un circuit de communication (c’est-à-dire le ratio des bits erronés reçus par rapport aux bits reçus, généralement un nombre référencé à une puissance de 10).


Best Effort, effort maximum

|

Une classe de qualité de service (QoS) dans laquelle aucun paramètre de trafic spécifique ni aucune garantie absolue n’est fourni.


Bipolaire

|

Méthode de signalisation dans E1/T1 représentant un « 1 » binaire par l’alternance d’impulsions positives et négatives et un « 0 » binaire par l’absence d’impulsions.


Bit

|

La plus petite unité d’information dans un système binaire. Représente un un ou un zéro (« 1 » ou « 0 »).


Bit de parité

|

Bit non informatif supplémentaire ajouté à un groupe de bits pour garantir un nombre total pair ou impair de bits à 1 dans le caractère.


Blindage

|

Boîtier de protection entourant un moyen de transmission, conçu pour minimiser les interférences électromagnétiques (EMI/RFI).


Bouclage

|

Type de test de diagnostic dans lequel le signal transmis est renvoyé à l’appareil émetteur après être passé dans tout ou partie d’un réseau ou d’une liaison de télécommunications.


Bouclage analogique

|

Technique de test qui isole les défauts de l’équipement de transmission en effectuant un bouclage sur les données dans la partie analogique (ligne) du modem.


Bouclage numérique

|

Technique permettant de tester le traitement numérique d’un appareil de communications. Le bouclage se fait vers le côté ligne d’un modem, mais il teste la plus grande partie de la circuiterie du modem concerné.


Boucle de courant

|

Méthode de transmission de données. Une marque (« 1 » binaire) est représentée par du courant sur la ligne et un espace (« 0 » binaire) par l’absence de courant.


Boucle locale (ou Last Mile)

|

Les fils physiques qui partent de l’appareil téléphonique, de l’autocommutateur privé (PBX) ou du système téléphonique à poussoirs de l’abonné vers le central de la compagnie de téléphone. De plus en plus souvent, la boucle locale part de la structure de distribution principale des locaux du client vers la compagnie téléphonique. L’abonné a la charge de connecter ses fils du boîtier des locaux du client à son téléphone, autocommutateur privé ou système à poussoirs.


bps (bits par seconde)

|

Mesure de la vitesse de transmission des données dans les transmissions série.


BSC (Base Station Controller, contrôleur de station de base)

|

Fournit l’intelligence sous-tendant les BTS. Un BSC contrôle généralement des dizaines voire même des centaines de BTS. Le BSC gère l’allocation des canaux radio, reçoit des mesures des téléphones portables et contrôle les transferts de BTS à BTS (sauf en cas de transfert inter-BSC, auquel cas la responsabilité du contrôle revient en partie au MSC principal). L’une des principales fonctions du BSC est de faire office de concentrateur lorsqu’un grand nombre de connexions de faible capacité vers des BTS (avec une utilisation relativement faible) sont réduites à un plus petit nombre de connexions vers le MSC (Mobile Switching Center, centre de commutation mobile) avec un niveau d’utilisation important.


BTS (Base Transceiver Station, station de base)

|

Equipement qui facilite la communication sans fil entre le combiné d’un utilisateur et le réseau. Une station de base BTS peut également être appelée RBS (Radio Base Station), Node B (dans les réseaux 3G) ou simplement BS (Base Station). Elle dispose en règle générale de plusieurs transmetteurs (TRX), qui lui permettent de desservir différentes fréquences et différents secteurs de la cellule. La station BTS comprend un équipement permettant de crypter et de décrypter les communications avec le BSC (Base Station Controller).


Bus

|

Voie ou canal de transmission. Un bus est en règle générale une connexion électrique avec un ou plusieurs conducteurs, où l’ensemble des unités liées reçoivent toutes les transmissions en même temps.


 

Câble UTP (Unshielded Twisted Pair, à paire torsadée non blindée)

|

Se compose de deux fils avec plusieurs torsions par pied pour aider à supprimer le bruit. Le câble n’est pas recouvert. Le câble UTP est généralement utilisé dans les lignes téléphoniques pour le service voix, les réseaux Ethernet 10BaseT et des sections spécifiques de réseaux Token Ring.


Canal

|

Voie pour la transmission électrique entre plusieurs points. Également appelé liaison, ligne ou circuit.


Canal DS1 (Digital Signal Level 1)

|

Spécification de tramage utilisée pour la transmission de signaux numériques à 1,544 Mbps sur des infrastructures T1 ou 2,048 Mbps sur des infrastructures E1.


Canal DS2

|

Pour une ligne T1, un canal de 6,312 Mbps qui se compose de quatre canaux DS1 ; pour une ligne E1, un canal de 8,45 Mbps qui se compose de quatre canaux DS1.


Canal DS3

|

Ligne de 44,736 Mbps composée de sept canaux DS2. Une ligne DS3 est également appelée ligne T3.


Caractères de contrôle

|

Tout caractère transmis supplémentaire servant à contrôler ou à faciliter la transmission de données (par exemple les caractères associés au polling, au tramage, à la synchronisation, à la vérification des erreurs ou à la délimitation des messages).


CAS (Channel Associated Signaling)

|

Signalisation vocale basée sur des bits récupérés d’intervalles de temps (IT) vocaux et utilisée par de nombreux autocommutateurs privés (PBX).


CAT-3 (UTP de catégorie 3)

|

Standard relatif aux paires torsadées non blindées, généralement utilisé avec les ATM pour la transmission cellulaire à basse vitesse (jusqu’à 25 ou 51 Mbps) sur de très courtes distances (quelques centaines de mètres).


CAT-5 (UTP de catégorie 5)

|

Standard relatif aux paires torsadées non blindées, généralement utilisé avec les interfaces ATM pour la transmission cellulaire à plus grande vitesse (plus de 50 Mbps).


CBR (Constant Bit Rate, débit constant)

|

Une des cinq classes de services ATM. CBR supporte la transmission d’un flux binaire continu d’informations, tel que le trafic voix et vidéo, et nécessite l’allocation d’une quantité constante de bande passante à une connexion pour la durée de la transmission.


CC (Continuity Check, contrôle de continuité)

|

Trame utilisée de façon périodique pour vérifier si une connexion est inactive ou a échoué. Le contrôle de continuité est l’un des types de fonctions OAM pour la gestion des défauts.


CCS 7 (Common Channel Signaling Version 7)

|

Également connu sous le nom de SS7 (Signaling System 7), standard réseau qui transmet les informations de gestion des appels téléphoniques sur un canal autre que celui occupé par les appels.


CD (Carrier Detect, détection de la porteuse)

|

Signal d’interface modem indiquant à un terminal relié que le modem local reçoit un signal du distant.


CDR (Call Detail Recording)

|

Dispositif et méthode utilisés pour enregistrer les statistiques relatives aux appels téléphoniques, telles que le numéro composé, le coût de l’appel, le poste depuis lequel l’appel a été passé, la durée de l’appel et le tronc ou groupe de troncs utilisé pour effectuer l’appel.


CDV (Cell Delay Variation)

|

Un paramètre de qualité de service (QoS) qui mesure la différence entre le retard de transfert d’une cellule unique (CTD) et le retard de transfert attendu. Ce paramètre est important pour les circuits virtuels sensibles au temps tels que CBR et VBR-RT.


CDVT (Cell Delay Variation Tolerance)

|

Utilisé dans le trafic CBR, indique la tolérance acceptable pour la variation CDV (gigue).


Cellule

|

Unité d’information de base de 53 octets dans un réseau ATM. Le trafic utilisateur est segmenté en cellules au niveau de la source et réassemblé une fois parvenu à destination. Une cellule ATM se compose d’un en-tête ATM de cinq octets et d’un champ de données ATM de 48 octets, qui contient les données utilisateur.


Central téléphonique (CO, Central Office)

|

Bureau de commutation d’une compagnie de téléphone. C’est là que se trouve le commutateur télécom local qui se connecte à votre téléphone.


CER (Cell Error Rate, taux d’erreur sur les cellules)

|

Un paramètre de qualité de service (QoS) qui mesure le nombre de cellules transmises qui sont erronées sur une période donnée (c’est-à-dire celles qui contiennent des erreurs lorsqu’elles parviennent à destination).


CES (Circuit Emulation Service)

|

Nouvelle technologie permettant de proposer des services d’émulation de circuit sur des réseaux à commutation de paquets. Le service propose une jonction TDM traditionnelle (à n x 64 kbps, E1/T1 fractionné, E1/T1 ou E3/T3) sur une gamme de protocoles de transport, y compris IP (Internet Protocol), MPLS et Ethernet.


Champ de données

|

Le segment de 48 octets de la cellule ATM contenant les données utilisateur. Toute adaptation des données utilisateurs via AAL s’effectuera dans le champ de données.


Champ ToS (Type of Service)

|

Dans un schéma de qualité de service (QoS), champ de huit bits permettant d’affecter des valeurs de 0 à 15 pour demander une gestion spéciale du trafic (par exemple, minimiser le délai, maximiser le débit). Le champ ToS est progressivement abandonné en faveur de DSCP.


Charge

|

Ajout de l’inductance à une ligne pour minimiser la distorsion d’amplitude. Généralement utilisée sur les lignes téléphoniques publiques pour améliorer la qualité de la voix, elle peut rendre les lignes infranchissables pour les données à haut débit et les modems bande de base.


CIF (Cell Information Field, champ d’information de la cellule)

|

Les données utiles (48 octets) de la cellule ATM.


CIR (Committed Information Rate)

|

Terme utilisé dans Frame Relay et qui définit le débit binaire que le réseau s’engage à fournir à l’utilisateur, quelles que soient les conditions réseau.


Circuit 4 fils

|

Voie de communication composée de deux paires de conducteurs (fils), une pour la transmission et une autre pour la réception.


Circuit analogique 2 fils

|

Liaison ou ligne téléphonique qui ne comporte qu’une boucle active (une paire), généralement FXS, FXO ou E&M.


Circuit analogique 4 fils

|

Circuit téléphonique composé de deux paires, TX et RX. Offre un signal de meilleure qualité que le circuit 2 fils, généralement E&M.


Circuit de jonction (ligne de jonction)

|

Circuit dédié servant à connecteur deux sites devant régulièrement entrer en contact. Les stations connectées à un commutateur à une extrémité du circuit de jonction peuvent directement contacter les stations connectées à un commutateur à l’autre extrémité, sans avoir à utiliser le réseau public.


Circuit de raccordement au central

|

La liaison connectant un central téléphonique à un PBX ou à un autre commutateur.


Circuit hybride

|

Une combinaison de transformateurs qui permet de séparer puis de réassembler les signaux transmis et reçus. Sert à connecter une ligne à deux fils à une ligne à quatre fils.


Codage en tandem

|

Maintient un niveau minimal de distorsion lorsque le signal vocal subit plusieurs cycles de compression/décompression consécutifs (par exemple dans les applications où les appels vocaux transportés sur des liaisons numériques sont commutés via un commutateur central ou un autocommutateur privé (PBX).


CODEC (Codeur/Décodeur)

|

Un codec audio convertit les signaux audio analogiques en signaux numériques pour la transmission sur des circuits numériques, puis reconvertit les signaux numériques en signaux analogiques pour la reproduction.


Communications GSM (Global System for Mobile)

|

Système de télécommunications cellulaires numériques de deuxième génération d’origine européenne, mais aujourd’hui considéré comme la norme au niveau international.


Commutation de paquets

|

Technique de transmission de données, qui divise les informations utilisateur en enveloppes de données discrètes appelées paquets, et envoie ces informations paquet par paquet.


Commutation en tandem

|

Routage d’un appel via un commutateur vers un autre commutateur.


Commutation vocale

|

Des tables de routage sont utilisées pour manipuler les chiffres composés en DTMF, créant ainsi un plan de numérotage de trois à 22 chiffres flexible et transparent pour l’utilisateur. La commutation des appels vocaux dans le réseau Frame Relay élimine la commutation via un autocommutateur privé (PBX) externe, permettant ainsi de réaliser des économies en termes de modules PBX supplémentaires. Etant donné qu’il est inutile de réaliser des cycles de compression/décompression multiples, la qualité de voix s’en trouve également améliorée.


Compression

|

Une des techniques réduisant le nombre de bits requis pour représenter des informations dans la transmission ou le stockage de données, et permettant ainsi d'économiser de la bande passante et/ou de la mémoire.


Compression CCS (Common Channel Signaling, signalisation par canal sémaphore)

|

Les informations de signalisation sont transportées hors bande. La compression CCS tire profit des indicateurs inactifs entre les messages formatés HDLC pour réduire la bande passante de signalisation requise.


Compression vocale

|

Les nouveaux algorithmes de compression vocale essaient de modéliser le PCM 64 kpbs (G.711) de manière plus efficace en utilisant moins de bits pour réduire la bande passante requise, tout en préservant la qualité ou l’audibilité de la transmission vocale. Des fournisseurs tels que RAD supportent les algorithmes de compression vocale à bas débit tels que G.723.1 et G.729A de l’UIT pour permettre le plus grand nombre d’appels multiples simultanés tout en préservant une qualité de voix élevée. Les systèmes à voix compressée peuvent ainsi offrir des économies plus importantes en termes de bande passante, une diminution de la congestion du réseau et des transmissions vocales de haute qualité.


Comptage

|

Cette fonction permet d’assurer la prise en charge des téléphones publics et inclut de ce fait des circuits dédiés pour la détection de la polarité et des impulsions de comptage de 16 ou 12 kHz.


Concentrateur

|

Appareil faisant office de boîtier de câblage dans un réseau en étoile. Se rapporte parfois à un appareil contenant plusieurs modules d’équipement réseau.


Concentration

|

Dans le secteur des télécommunications, le processus consistant à séparer des canaux par peignage, de façon à pouvoir assembler le canal le plus large possible et à l’envoyer sur la liaison pratique la plus longue. L’objectif est de minimiser le démultiplexage du trafic et sa recomposition au niveau électrique.


Congestion

|

Etat dans lequel le réseau est surchargé et commence à ignorer les données utilisateur (trames, cellules ou paquets).


Connecteur RJ-45 (Registered Jack-45)

|

Connecteur téléphonique pouvant accepter jusqu’à huit fils. Les fiches et sockets RJ-45 sont utilisés dans les unités Ethernet et Token Ring (anneau à jeton).


Connexion hors bande

|

Liaison distante, ou liaison en dehors des réseaux connectés, établie sur un modem. Une liaison de ce type est utile lorsque les communications réseau ne sont pas disponibles.


Constant Bit Rate

|

Voir CBR.


Contention

|

Condition survenant lorsque plusieurs stations de données essaient de transmettre au même moment via la même liaison ou le même canal.


Contrat de trafic

|

Contrat entre l’utilisateur et l’agent d’administration du réseau concernant la qualité de service (QoS) attendue fournie par le réseau et la conformité de l’utilisateur au niveau des paramètres de trafic prédéterminés (c.-à-d., PCR, MBS, sporadicité, débit moyen des cellules).


Contrôle de congestion

|

Mécanisme de gestion des ressources et du trafic servant à éviter et/ou empêcher les situations de dépassement (débordement de la mémoire tampon, bande passante insuffisante) qui risquent de provoquer une défaillance du réseau. Dans les réseaux ATM, les schémas de contrôle de congestion peuvent être basés sur des champs dans l’en-tête de cellule ATM (CLP, EFCI dans le PTI) ou sur un mécanisme plus sophistiqué entre le système d’extrémité ATM et les commutateurs ATM. ATM Forum a développé un mécanisme basé sur le contrôle du débit pour le trafic de type ABR. Dans les réseaux Frame Relay, la congestion est gérée par les bits FECN, BECN et DE.


Contrôle de flux

|

Mécanisme de contrôle de la congestion provoquant la mise en œuvre d’un contrôle de flux par un système ATM.


Convertisseurs Ethernet

|

RAD Data Communications propose une gamme complète de convertisseurs Ethernet pour tout type d’infrastructure ou de media. Ceux-ci permettent le transport Ethernet sur fibre, PDH, SDH, cuivre DSL, ATM, et sans-fil, avec possibilité de contrôle bout-en-bout. Grace aux convertisseurs Ethernet RAD, les opérateurs, ISP et entreprises peuvent tirer partie de leur infrastructure pour fournir plus d’applications comme la vidéo, le stockage de données, la téléphonie, l’accès Internet et la connectivité LAN. suite


CORBA

|

Acronyme de Common Object Request Broker Architecture, architecture et infrastructure indépendantes et ouvertes d’OMG utilisées par les applications informatiques pour pouvoir fonctionner de concert sur les réseaux. CORBA est notamment utilisé dans les serveurs devant gérer un grand nombre de clients, à des taux de clics élevés, avec une fiabilité importante, par exemple les systèmes de gestion réseau.


Couche de liaison de données

|

Couche 2 du modèle OSI. L’entité qui établit, maintient et libère les connexions de liaisons de données entre des éléments dans un réseau. La couche 2 se rapporte à la transmission d’unités d’informations, ou trames, et à la vérification des erreurs associée.


Couche physique

|

Couche 1 du modèle OSI. La couche consacrée aux procédures électriques, mécaniques et de synchronisation sur l’interface connectant un appareil au support de transmission.


Couche réseau

|

Couche du modèle de référence OSI. La couche réseau fournit des protocoles de routage et de résolution d’adresse. La résolution d’adresse permet à la couche réseau de déterminer une adresse réseau unique pour un nœud. Les protocoles de routage permettent aux données de circuler entre les réseaux et d’atteindre leur destination. Parmi les protocoles de couche réseau, on peut citer ARP (Address Resolution Protocol), DDP (Datagram Delivery Protocol), ICMP (Internet Control Message Protocol), IGP (Interior Gateway Protocol), IP (Internet Protocol), IPX (Internetwork Packet Exchange) et PLP (Packet Layer Protocol).


CRC (Code de Redondance Cyclique)

|

Schéma de détection des erreurs de transmission de données. Un algorithme polynomial est appliqué sur les données et le résultat est ajouté à la fin de la trame. L’équipement récepteur exécute un algorithme similaire.


CSMA/CD (Carrier Sense Multiple Access/Collision Detection, accès multiple par détection de porteuse et détection de collision)

|

Dans ce protocole, les stations écoutent le bus et ne transmettent qu’une fois celui-ci libre. En cas de collision, le paquet est retransmis après un délai aléatoire. CSMA/CD est utilisé au niveau d’Ethernet.


CSU (Channel Service Unit, unité de service de canal)

|

Equipement installé dans les locaux du client au niveau de l’interface vers les lignes de la compagnie de téléphone pour terminer un circuit DDS ou T1. Les CSU offrent des fonctionnalités de diagnostic et de protection du réseau.


CV (Canal virtuel)

|

Connexion établie entre des utilisateurs finaux, où les paquets sont transférés via le même circuit et où la bande passante n’est pas affectée de façon permanente jusqu’à son utilisation.


 

DACS (Digital Access and Cross Connect System)

|

Un commutateur d’IT qui permet le remappage électronique des lignes E1 ou T1 au niveau DS-0 (64 kbps). Egalement appelé DCS ou DXS.


dB (décibel)

|

Unité utilisée pour mesurer l’augmentation ou la baisse relative de puissance, tension ou courant, via une échelle logarithmique.


DB Agenda/Flip

|

Configuration programmable par l’utilisateur pouvant être définie pour changer de base de données de configuration en cas d’événement réseau. Cette fonction permet de modifier le routage en cas de défaillance, ainsi que pour le réglage sur différents horaires, heures de travail, week-ends, congés, etc.


dBm

|

Mesure de la puissance au niveau des communications : le décibel par rapport à un milliwatt (0 dBm = 1 milliwatt et -30 dBm = 0,001 milliwatt).


DCC (Data Country Code)

|

DCC faisant partie d’une adresse ATM et contient le code du pays dans lequel l’adresse ATM est enregistrée.


DCD (Data and Carrier Detect)

|

Voir CD.


DE (Discard Eligibility)

|

Bit indiquant qu’une trame peut être ignorée en cas de congestion sur un réseau Frame Relay, afin d’aider à préserver le CIR (Committed Information Rate).


Débit

|

Quantité d’informations transférée via le réseau entre deux utilisateurs dans une période donnée, généralement mesurée en nombre de paquets par seconde (pps).


Décibel

|

Voir dB.


Déconnexion en cas d’inactivité

|

Rupture ou libération d’un circuit connectant deux téléphones ou dispositifs de données qui se produit lorsque aucune donnée n’est transmise sur une liaison pendant une durée donnée.


Décrochage

|

Etat provoqué lorsque vous décrochez un récepteur téléphonique, produisant un signal de ligne occupée.


Définition des priorités

|

Egalement appelée CoS (Class of Service, classe de service), classifie le trafic en catégories telles que élevée, moyenne et faible. Plus la priorité est faible, plus un paquet est « admissible au rejet ». Lorsque le réseau est occupé, la définition des priorités s’assure que le trafic vital ou à priorité élevée est transmis en premier, et il est possible que des paquets des catégories les plus faibles soient rejetés.


DEL (diode électroluminescente)

|

Source de lumière à semiconducteur émettant de la lumière dans la bande de fréquences optiques ou dans la bande de fréquences infrarouge. Les DEL sont une source de lumière importante pour la transmission par fibres optiques utilisée avec la fibre multimode dans les applications nécessitant une source de lumière à faible coût.


Délai différentiel

|

Provoqué lorsque le trafic est divisé sur différentes lignes pouvant traverser des circuits plus courts et plus longs. Des produits tels que le multiplexeur inverse IMX-2T1/E1 de RAD compensent tout délai différentiel (jusqu’à 64 ms) entre les lignes T1, pour reconstruire correctement le flux original.


Déploiement

|

La capacité d’un brasseur d’IT de diviser et de commuter les canaux entre les circuits entrants et sortants.


DI (Direction Indicator, indicateur de direction)

|

Champ de un bit dans la cellule RM indiquant s’il s’agit d’une cellule RM allant de la source vers la destination ou revenant vers la destination.


Diagnostics

|

Détection et isolement d’un dysfonctionnement ou d’une erreur au niveau d'un dispositif de communications, réseau ou système.


Diaphonie

|

Condition non souhaitable qui se produit lorsqu’une communication sur une ligne peut être entendue sur une autre ligne indépendante. Cela est généralement provoqué par un couplage inductif ou capacitif, ou par un court-circuit électrique entre des lignes adjacentes.


DiffServ ou services différenciés

|

Méthode de qualité de service (QoS) servant à différencier et à contrôler le trafic IP de façon à ce que la priorité relative du trafic puisse être déterminée par tronçon.


Dispositif de partage

|

Dispositif qui permet le partage d’une ressource individuelle (modem, mux ou port d’ordinateur) avec plusieurs appareils (terminaux, contrôleurs ou modems).


Distorsion

|

Changement non souhaité au niveau de la forme d’onde d’un signal, se produisant entre deux points d’un système de transmission.


Diversité des interfaces vocales

|

De nombreux produits RAD proposent plusieurs options d’interface vocale. Consultez les fiches produits pour connaître les solutions proposées. Parmi les interfaces RAD, on peut notamment citer : FXS, FXO, E&M, T1, E1, RNIS « S » et RNIS « U ».


DLC (Digital Loop Carrier, porteuse à boucle numérique)

|

DLC est un équipement qui concentre des lignes boucle locale, la numérisation et le multiplexage des appels en vue de la transmission au central téléphonique.


DLCI (Data Link Connection Indicator, identificateur de connexion de liaison de données)

|

Identifie de façon unique chaque numéro de circuit virtuel correspondant à une destination spécifique dans un réseau Frame Relay. L’indicateur DLCI fait partie de l’en-tête Frame Relay et sa longueur est généralement de dix bits. Dans la plupart des cas, les DLCI ont une signification strictement locale sur chaque interface Frame Relay.


Donnée

|

Information représentée sous forme numérique, y compris la voix, le texte, les fax et la vidéo.


DOV (Data Over Voice, transmission supravocale)

|

Technologie permettant la transmission simultanée de données et de voix sur un fil de cuivre à paire torsadée.


DPE (Demande pour émettre)

|

Signal de contrôle de modem envoyé de l’ETTD au modem, indiquant à ce dernier que l’ETTD dispose de données à transmettre.


Drop-and-Insert (insertion/extraction)

|

Processus d’ajout de données (insertion) vers un flux de données E1/T1, ou d’interruption de données (extraction) d’un flux de données E1/T1 vers d’autres appareils connectés à l’équipement drop-and-insert.


DS0 (Digital Subscriber Level Zero)

|

Unité de bande passante de transmission de 64 kbps. Il s’agit d’une vitesse standard au niveau international pour la numérisation d’une conversation audio et, plus récemment, pour la transmission de données. 24 DS0 (24 x 64 kbps) correspondent à un DS1.


DSCP (Differentiated Services Code Point)

|

Champ dans l’en-tête des paquets IP utilisé à des fins de classification des paquets.


DSL (Digital Subscriber Line)

|

Famille de technologies permettant aux particuliers ainsi qu’aux professionnels de bénéficier d’informations à large bande (données et voix) via les fils de cuivre d’un réseau téléphonique local. La technologie DSL offre une plage étendue de transmissions de données numériques. Les débits de données (vitesse de téléchargement vers l’aval et vers l’amont) varient en fonction de la distance depuis le central téléphonique, de la technologie DSL, de l’état de la ligne et du niveau de service implémenté. Parmi les technologies DSL les plus courantes, on peut citer ADSL, VDSL, SHDSL et G.SHDSL.bis.


DSU (Digital Service Unit, unité de service de données)

|

Dispositif utilisateur interfaçant avec un circuit numérique (tel que DDS ou T1, lorsque associé avec un CSU). Le DSU convertit le flux de données de l’utilisateur en format bipolaire pour la transmission.


DTMF (Dual-Tone Multifrequency, double tonalité multifréquence)

|

DTMF est une technologie permettant à un téléphone à clavier de créer 16 tonalités en utilisant les fréquences.


 

E1/T1 canalisé

|

Service E1 ou T1 divisé en canaux 64 kbps individuels (ou canaux qui sont des multiples de 64 kbps, par exemple un canal 256 kbps composé à partir de quatre canaux 64 kbps), par rapport à un service non canalisé, qui utilise toute la bande passante du E1 (2,048 Mbps) ou T1 (1,544 Mbps). Les lignes E1 ou T1 canalisées peuvent se composer de lignes commutées avec signalisation intrabande ou de lignes louées.


E3

|

Standard européen pour la transmission numérique à haut débit, à 34 Mbps.


EFM, Ethernet in the First Mile (encore appelé IEEE 802.3ah)

|

Ensemble de protocoles spécifiés dans IEEE 802.3, définissant Ethernet dans les réseaux d’accès, à savoir First/Last Mile. EFM traite également d’autres points requis pour le déploiement de masse de services Ethernet, tels que les opérations, l’administration et la maintenance (OAM), et la compatibilité avec les technologies existantes (par exemple, la compatibilité spectrale pour le cuivre).


Egaliseur

|

Appareil compensant la distorsion due à l’atténuation du signal et au temps de propagation par rapport à la fréquence. Il réduit les effets de l’amplitude, de la fréquence et/ou de la distorsion de phase.


EIA (Electronic Industries Association)

|

Organisme normatif basé aux Etats-Unis et spécialisé dans les caractéristiques électriques et fonctionnelles de l’équipement d’interface.


E-LAN (Ethernet Local Area Network)

|

Service Fast Ethernet ou Gigabit Ethernet utilisé pour la connectivité LAN Ethernet transparente multipoint à multipoint, permettant à tout emplacement de communiquer avec tout autre emplacement dans le réseau Ethernet métropolitain d’un client (voir MEF).


Eliminateur de modem

|

Appareil servant à connecter un terminal local et un port d’ordinateur. L’éliminateur de modem remplace la paire de modems généralement requise.


E-Line (Ethernet Line)

|

Service fournissant une connexion virtuelle Ethernet (EVC, Ethernet Virtual Connection) point à point entre deux interfaces utilisateur client ou deux emplacements dans un réseau Ethernet métropolitain (voir MEF).


EMI (Electromagnetic Interference)

|

Fuites de rayonnement en dehors d’un support de transmission résultant en grande partie de l’utilisation d’énergie vibrationnelle à haute fréquence et de la modulation de signaux. Un blindage approprié permet de réduire l’EMI.


Empilage VLAN

|

Technique permettant aux opérateurs de proposer plusieurs LAN virtuels sur un même circuit. En résumé, l’opérateur crée un réseau VPN Ethernet pour faire transiter les VLAN du client par son WAN ; cela permet d’éviter les conflits de nom parmi les clients de fournisseurs de services qui se connectent à l’opérateur. L’empilage fonctionne en affectant deux ID VLAN à chaque en-tête de trame. L’un d’eux est un ID VLAN de dorsale utilisé par le fournisseur de services, et l’autre dispose jusqu’à 4 096 tags VLAN 802.1Q uniques.


Emulation de circuits

|

Dans ATM, une connexion sur un réseau basé sur un circuit virtuel fournissant un service aux utilisateurs finaux, et qui ne peut être différencié d’un véritable circuit de point à point et à bande passante fixe.


Encapsulation

|

L’encapsulation de données est une technique utilisée par des protocoles en couches, dans laquelle un protocole de bas niveau accepte un message provenant d’un protocole de plus haut niveau, puis le place dans la partie données de la trame de plus bas niveau. La logistique de l’encapsulation requiert que les paquets voyageant sur un réseau physique contiennent une suite d’en-têtes.


Enregistreur

|

Dispositif de stockage pouvant recevoir et conserver un certain nombre de chiffres.


Equilibrage de charge

|

Technique qui distribue le trafic réseau le long de circuits parallèles afin de maximiser la bande passante réseau disponible tout en offrant de la redondance.


Equipement d’extrémité de voies

|

Equipement qui connecte plusieurs canaux « voix » à des liaisons haut débit via la numérisation vocale et le multiplexage temporel. La voix est convertie en un signal de 64 kbps (24 canaux dans 1,544 Mbps dans les pays proposant des services T1, tels que les Etats-Unis ; 30 canaux dans 2,048 Mbps dans les pays proposant des services E1, tels que l’Europe).


Equipement des locaux du client (CPE, Customer Premises Equipment)

|

Se rapporte généralement à l’équipement de communication situé dans les locaux du client et utilisé avec les services des fournisseurs des services de communication. Dans certains cas, il est loué ou le client en est propriétaire ; dans d’autres, il appartient au fournisseur de services.


ESF (Extended Super Frame)

|

ESF est un format de tramage se composant de 24 trames consécutives séparées par des bits de verrouillage de trame. La spécification RNIS conseille d’utiliser ESF avec la signalisation de canal D RNIS.


ESI (End System Identifier)

|

Champ de 6 octets dans l’adresse de format NSAP ATM, qui identifie un système d’extrémité. Equivaut à l’adresse MAC de l’appareil.


Espace

|

Dans le domaine des télécommunications, indique l’absence d’un signal. Correspond à un 0 binaire.


ETCD

|

Equipement de terminaison de circuit de données. Les appareils et connexions d’un réseau qui composent l’extrémité réseau de l’interface entre le réseau et l’utilisateur. Un modem est un exemple d'ETCD.


Ethernet

|

Technologie LAN (Local Area Network) étendue aux réseaux WAN. Ethernet fonctionne à de nombreuses vitesses, y compris à des débits de 10 Mbps (Ethernet), 100 Mbps (Fast Ethernet), 1 000 Mbps (Gigabit Ethernet), 10 Gbps, 40 Gbps et 100 Gbps.


ETTD (équipement terminal de traitement de données)

|

Comme défini dans la spécification RS-232, l’équipement auquel l’ETCD (équipement de terminaison de circuit de données) est connecté, par exemple les ordinateurs personnels, les terminaux de données ou les imprimantes. ETTD se rapporte à l’équipement applicatif, tel qu’un terminal de vidéoconférence ou un pont ou un routeur LAN, tandis que ETCD se rapporte à un équipement du type équipement d’accès réseau.


Evolutif

|

A même d’être modifié au niveau de la taille ou de la configuration pour être adapté à l’évolution des conditions. Par exemple, un réseau évolutif peut être étendu de quelques nœuds à plusieurs milliers de nœuds.

 

FCC (Federal Communications Commission)

|

Agence de réglementation établie aux Etats-Unis pour toutes les communications radio et électroniques interétats.


FECN (Forward Explicit Congestion Notification)

|

Bit envoyé par un réseau Frame Relay pour avertir une interface (ETTD) que des procédures visant à éviter la congestion doivent être mises en œuvre par l’appareil récepteur.


Fibre multimode

|

Fibre dont le diamètre du cœur est important : 50 à 200 microns par rapport à la longueur d’onde de la lumière. Elle propage de ce fait plusieurs modes. La fibre multimode permet à la lumière de traverser plusieurs circuits, certains étant plus longs que d’autres. Cela produit une dispersion, qui réduit la portée optique.


Fibre optique

|

Moyen de transmission composé de filaments de verre ou de plastique fins. Des faisceaux lumineux (générés par une DEL ou un laser) voyagent via la ligne en fibre optique, transportant de grandes quantités de données sur de longues distances.


Frame Relay

|

Technologie de commutation de paquets efficace offrant une transmission de paquets ou de trames à haut débit avec un délai minimum et une utilisation efficace de la bande passante sur des circuits virtuels. La couche de liaison gère une grande partie de la fonctionnalité de couche réseau. Son overhead de protocole est inférieur à celui du X.25.


Full Duplex

|

Circuit ou dispositif permettant la transmission simultanée dans deux directions (envoi et réception).


FXO (Foreign Exchange Office)

|

Interface vocale, émulant une extension PBX (autocommutateur privé), telle qu’elle s’affiche au central téléphonique (CO, Central Office) pour la connexion d’une extension PBX à un multiplexeur.


FXS (Foreign Exchange Subscriber)

|

Interface vocale, émulant l’interface d’extension d’un autocommutateur privé (PBX) (ou l’interface abonné d’un central téléphonique) pour la connexion d’un appareil téléphonique standard à un multiplexeur.

 

G.703

|

Standard de l’UIT pour les caractéristiques physiques et électriques de diverses interfaces numériques, et notamment celles à 64 kbps et 2,048 Mbps.


G.703.1

|

Standard de l’UIT pour la compression vocale.


G.802

|

Standard de l’UIT pour le transport du trafic T1 sur des réseaux E1.


G.8031

|

Standard UIT définissant la Commutation de protection linéaire
Ethernet.


G.8032

|

Standard UIT définissant la Commutation de protection annulaire Ethernet.


Gestion du trafic

|

Ensemble d’actions et d’opérations réalisées par le réseau pour garantir son exploitabilité. S’effectue sous la forme de contrôle du trafic et de contrôle des flux.


Gestionnaire

|

Application qui reçoit des informations SNMP (Simple Network Management Protocol) d’un agent. Un agent et un gestionnaire partagent une base de données d’informations, appelée base d’information de gestion ou MIB (Management Information Base). Un agent peut utiliser un message appelé Trap-PDU pour envoyer des informations non sollicitées au gestionnaire. Un gestionnaire utilisant la MIB RADview peut interroger l’unité RAD, définir des paramètres, déclencher des alarmes lorsque certaines conditions se vérifient et effectuer d’autres tâches administratives.


GFP (Generic Framing Procedure)

|

Définie par UIT-T G.7041, la procédure de tramage générique permet un mappage efficace de signaux client de couche supérieure et de longueur variable, par exemple Ethernet, sur un réseau de transport tel que SDH/SONET. GFP a récemment été étendu aux réseaux PDH à plus faible vitesse.


Gigue

|

Déviation d’un signal de transmission au niveau du temps ou de la phase. La gigue peut provoquer des erreurs et une perte de synchronisation dans les communications synchrones haut débit.


Ground Start

|

Méthode de signalisation dans laquelle l’équipement des locaux du client (CPE) transmet une condition de décrochage en créant une condition de tension nulle.


Groupe de recherche

|

Groupe de canaux partageant le même numéro de téléphone. Lorsqu’un appel entrant utilise le numéro affecté au groupe de recherche, le commutateur recherche un canal disponible dans le groupe.

 

H.323

|

Ensemble de standards de l’UIT définissant une structure pour la transmission de communications vocales en temps réel via des réseaux à commutation de paquets basés sur IP. Créés pour satisfaire les clients ayant besoin d’utiliser leurs réseaux IP existants pour supporter les communications vocales, les standards H.323 définissent une passerelle et un portier.


Half Duplex

|

Circuit ou dispositif capable de transmettre dans deux directions, mais pas simultanément.


HDLC (High-Level Data Link Control, commande de liaison de données à haut niveau)

|

Protocole synchrone de couche de liaison orienté sur les bits pour la transmission de données. Frame Relay est un exemple de protocole de paquets basé sur HDLC.


Horloge

|

Terme représentant la ou les sources des signaux de timing utilisés dans une transmission synchrone.


Horloge mère

|

La source des signaux de timing (ou les signaux eux-mêmes) utilisée par toutes les stations réseau pour la synchronisation.


HSDPA (High Speed Downlink Packet Access)

|

Service de communications par téléphonie mobile large bande 3,5G (troisième génération) de la famille HSPA (High Speed Packet Access), qui permet aux réseaux basés sur le système UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) de proposer aux utilisateurs individuels des vitesses et une capacité de transfert de données plus élevées. Les déploiements HSDPA actuels supportent des vitesses descendantes de 1,8 et 3,6 Mbps. Les déploiements futurs atteindront probablement 7,2 et 14,4 Mbps.


HSSI (High Speed Serial Interface)

|

Interface série qui fonctionne à des vitesses pouvant aller jusqu’à 52 Mbps et à des distances jusqu’à 15,24 m. Elle est similaire aux interfaces série RS-232 et V.35, mais toutefois plus rapide.

 

IC (indicateur de congestion)

|

Champ dans la cellule RM qui indique une congestion au niveau du réseau, pouvant éventuellement mener à la réduction par la source de son débit ACR (Allowed Cell Rate).


IEEE (Institute of Electrical and Electronic Engineers)

|

Corporation professionnelle internationale émettant ses propres normes. L’IEEE est membre d’ANSI et d’ISO.


IEEE C37.94

|

Standard fournissant des communications plug-and-play transparentes entre des multiplexeurs et appareils de téléprotection de différents fabricants, en utilisant la fibre optique multimode. Ce standard définit la récupération d’horloge, les tolérances à la gigue, la méthode de connexion physique et les actions liées à la défaillance de l’équipement pour toutes les défaillances des liaisons de communication.


IETF (Internet Engineering Task Force)

|

Organisme à l’origine responsable du développement des spécifications requises pour la mise en œuvre interopérable d’IP.


IMA (Inverse Multiplexing over ATM, multiplexage inverse sur ATM)

|

Méthode permettant de transmettre le trafic ATM sur plusieurs liaisons E1/T1 tout en préservant la qualité de service (QoS) d’ATM et l’optimisation de l’utilisation de la bande passante.


Impédance

|

Effet combiné de la résistance, de l’inductance et de la capacitance sur un signal transmis. L’impédance varie selon les fréquences.


Impédance caractéristique

|

Impédance de terminaison d’une ligne de transmission uniforme au niveau électrique.


Interface

|

Limite partagée, définie par des caractéristiques d’interconnexion physique communes, des caractéristiques de signaux et la signification des signaux échangés.


Interface utilisateur graphique (GUI)

|

Interface logicielle basée sur des représentations visuelles et des menus d’opérations et de fichiers. A opposer à l’interface de ligne de commande.


Intervalle de temps (IT)

|

Partie d’un multiplexage sériel d’informations d’IT dédiée à un seul canal. Dans E1 et T1, un intervalle de temps représente généralement un canal de 64 kbps.


IP (Internet Protocol)

|

Protocole réseau fournissant un service sans connexion au protocole de transport de niveau supérieur. Il est responsable de la détection et du maintien des informations de topologie et du routage des paquets sur des réseaux homogènes. Associé au protocole TCP, il est généralement connu sous le nom de plate-forme TCP/IP.


IPX (Internetwork Packet Exchange)

|

Protocole de couche réseau Netware (couche 3) pour le transfert de données de serveurs vers des stations de travail.


ISO (International Standards Organization)

|

Organisme international chargé de produire des standards en matière de communications.

 

J1

|

Protocole d’interconnexion numérique similaire à T1 et E1 utilisé au Japon.

 

LAN (Local Area Network)

|

Réseau qui interconnecte des appareils sur une zone géographique restreinte, généralement dans un bâtiment ou une partie d’un bâtiment. Ethernet est le type de LAN le plus courant.


LAP-B (Link Access Procedure-Balanced, procédure d’accès à la connexion en mode symétrique)

|

Protocole de couche de liaison de données, défini par UIT-T, utilisé dans X.25. Il est similaire à HDLC.


LAP-D (Link Access Procedure, D-channel, procédure d’accès à la liaison sur canal D)

|

Protocole de couche de liaison de données, défini par UIT-T, utilisé dans RNIS. Le protocole LAP-D est basé sur HDLC.


Large bande

|

Technologie capable de supporter la voix, la vidéo et les données, en utilisant parfois plusieurs canaux.


Laser

|

Dispositif qui transmet un faisceau extrêmement étroit et cohérent d’énergie électromagnétique dans la partie visible du spectre. Utilisé comme source de lumière pour la transmission sur fibre optique (généralement plus onéreuse, à plus courte durée de vie, uniquement monomode, pour des distances plus importantes que les DEL).


Last Mile (ou Boucle locale)

|

Partie finale de la fourniture de connectivité de communications à un particulier ou à un client. Généralement considéré comme une gageure et onéreux, le « déploiement » des fils et des câbles représentant une tâche fort onéreuse et physiquement difficile.


Latence

|

Intervalle de temps entre le lancement d’une demande de données et le début du transfert de données lui-même. La latence réseau correspond au délai introduit lorsqu’un paquet est stocké de manière temporaire, analysé, puis transféré.


LCAS (Link Capacity Adjustment Scheme)

|

Méthode permettant d’augmenter ou de réduire de façon dynamique la bande passante de conteneurs concaténés virtuels dans SDH. Le protocole LCAS est spécifié dans UIT-T G.7042. Il permet d’augmenter ou de réduire à la demande la bande passante du groupe concaténé virtuel, et ce sans à-coups. Cette méthode offre une fonctionnalité de bande passante à la demande pour les clients de données tels qu’Ethernet lorsque mappés dans des conteneurs SDH.


Liaison composite

|

La ligne ou le circuit transportant les données multiplexées et qui connecte une paire de multiplexeurs ou de concentrateurs. Egalement appelée liaison principale.


Liaison satellite

|

Liaison hertzienne qui utilise un satellite pour recevoir et retransmettre des signaux. Utilise une orbite géosynchrone pour maintenir un satellite au-dessus d’une position fixe sur l’Equateur.


Ligne asymétrique

|

Ligne de transmission dans laquelle un conducteur individuel est utilisé pour transmettre un signal, en référence à la masse (par exemple dans un câble coaxial).


Ligne BRI (Basic Rate Interface) RNIS

|

Ligne RNIS utilisant deux canaux B pour les données utilisateur et un canal D 16 kbps pour la signalisation. Les deux canaux B peuvent être commutés ou connectés en permanence, ou un canal peut être commuté et l’autre connecté en permanence. Une ligne de ce type peut se connecter aux services voix standard, aux services données 56 kbps commutés ou aux services données 64 kbps commutés.


Ligne de central

|

La liaison connectant une station à un central téléphonique.


Ligne E1

|

Ligne de 2,048 Mbps, courante en Europe, et qui supporte 32 canaux de 64 kbps, chacun d’eux pouvant transmettre et recevoir des données ou de la voix numérisée. La ligne utilise le tramage et la signalisation pour obtenir une transmission synchrone et fiable. Les configurations les plus courantes pour les lignes E1 sont PRI E1 et E1 non canalisé.


Ligne E1/T1 fractionné

|

Ligne E1/T1 qui comporte à la fois des canaux commutés et connectés en permanence. Les lignes PRI E1/T1 et BRI RNIS peuvent également être des lignes E1/T1 fractionné.


Ligne louée

|

Connexion téléphonique permanente entre deux points, louée en vue d’une utilisation exclusive auprès d’une entreprise de télécommunications. Par rapport à une connexion commutée normale, une ligne louée est toujours active. Les connexions de données à plus haut débit nécessitent en règle générale une connexion via ligne louée. Par exemple, un canal T1 est un type de ligne louée qui assure une vitesse de transmission maximale de 1,544 Mbps.


Ligne multipoint

|

Voir Multipoint.


Ligne PRI (Primary Rate Interface) RNIS

|

Interface RNIS fournissant 23 canaux B, chacun fonctionnant à 64 kbps, et un canal D individuel fonctionnant également à 64 kbps vers les locaux du client.


Ligne PRI E1

|

Ligne RNIS composée de 32 canaux de 64 kbps. Ce type de ligne utilise 30 canaux B pour les données utilisateur, un canal D 64 kbps pour la signalisation de canal D RNIS et un canal de tramage. Les canaux B peuvent être tous commutés, tous connectés en permanence ou en partie commutés et connectés en permanence.


Ligne symétrique

|

Circuit dans lequel aucun côté de la ligne n’est relié à la terre. Cela permet de minimiser la diaphonie ou les interférences entre des paires du même câble.


Lignes analogiques (POTS, Plain Old Telephone Service)

|

Les réseaux et services téléphoniques à tonalité analogiques installés dans le monde entier avec des vitesses de transmission pouvant aller jusqu’à 52 kbps. A l’opposé, les services téléphoniques basés sur des lignes de communication numériques, par exemple RNIS, bénéficient de vitesses et de bandes passantes plus importantes. Les réseaux POTS sont également appelés RTC (réseau téléphonique commuté).


Lissage du trafic

|

Méthode de lissage du débit du trafic en rafales pouvant être utilisée sur un circuit virtuel d’accès afin de présenter au réseau un débit plus uniforme.


Loop Start

|

Méthode la plus communément utilisée pour signaler une condition de décrochage entre un appareil téléphonique analogique et un commutateur, où le décrochage du combiné ferme une boucle filaire, provoquant le passage du courant CC, détecté par un autocommutateur privé (PBX) ou un commutateur public et interprété comme une demande de service.

 

MAC (Media Access Control)

|

Protocole définissant la façon dont les stations de travail accèdent aux moyens de transmission, tout particulièrement utilisé en rapport aux LAN. Pour les LAN IEEE, la couche MAC correspond à la sous-couche inférieure du protocole de couche de liaison de données.


MAC-in-MAC

|

Standard IEEE 802.1ah pour la structuration en couches du réseau Ethernet dans les domaines du client et du fournisseur avec isolation complète parmi leurs adresses MAC. Il permet aux fournisseurs de services de séparer le trafic client du trafic d’administration et également de réaliser des économies en termes d’ID VLAN.


MAN (Metropolitan Area Network, réseau métropolitain)

|

Réseau qui offre une connectivité régionale dans une zone métropolitaine (une ville, par exemple).


Manipulation de bits ABCD

|

Les bits de signalisation sont utilisés par les commutateurs téléphoniques et les autocommutateurs privés pour la réponse aux appels et la supervision des déconnexions. La flexibilité au niveau de la manipulation de ces bits simplifie l’installation et la configuration lors de l’harmonisation du système vocal avec les commutateurs existants.


Marque

|

Dans le domaine des télécommunications, signifie la présence d’un signal. Une marque correspond à un 1 binaire. Une marque est le contraire d’un espace (0).


MEF (Metro Ethernet Forum)

|

Organisation à but non lucratif dont la mission est d’accélérer l’adoption de l’Ethernet optique comme technologie de choix dans les futurs réseaux métropolitains du monde entier. Ethernet a été choisi pour sa simplicité relative et sa popularité auprès des utilisateurs finaux, ainsi que pour la rentabilité de l’équipement Ethernet.


Mémoire tampon

|

Dispositif de stockage. Généralement utilisée pour compenser les différences existant au niveau des débits ou du timing des événements lors de la transmission d’une unité à une autre. Également utilisée pour supprimer la gigue.


MIB (Management Information Base, base d’information de gestion)

|

Annuaire répertoriant le nom logique de toutes les ressources d’informations résidant dans un réseau et adaptées à la gestion du réseau. Il s’agit d’un élément-clé des gestionnaires SNMP.


MIC (modulation par impulsion codée)

|

Procédure visant à adapter un signal analogique (voix par exemple) en un flux binaire numérique de 64 kbps pour la transmission.


MLPPP (Multilink PPP)

|

Connecte plusieurs liaisons entre deux systèmes en cas de besoin de bande passante supplémentaire. L’accès à distance aux ressources via MLPPP permet une augmentation du débit général en associant la bande passante de plusieurs liaisons de communication physiques, tels que des modems analogiques, RNIS et d’autres liaisons analogiques/numériques.


Modèle OSI (Open Systems Interconnection)

|

Modèle de communications réseau constitué de sept couches, développé par l’ISO (International Organization for Standardization).


Modem (Modulateur-Démodulateur)

|

Appareil servant à convertir les données numériques série d’un ETTD en un signal adapté à la transmission sur de longues distances. Il reconvertit également le signal transmis en données numériques série afin qu’il puisse être accepté par un ETTD récepteur.


Modem courte portée

|

Modem conçu pour la transmission sur des distances relativement courtes sur des circuits métalliques non chargés. Egalement appelé transmetteur de ligne ou modem courte distance.


Modem sans fil

|

Modem qui utilise la technologie de transmission radio pour transmettre des données entre des sites distants. Les modems sans fil sont souvent utilisés par des clients mobiles dans des sites où l’accès à une connexion terrestre n’est pas réalisable.


Modulaire

|

Les interfaces modulaires permettent la conversion sur site.


Modulation

|

L’altération d’une onde porteuse par rapport à la valeur ou aux échantillons des données transférées.


Monomode

|

Décrit une fibre ou guide d’ondes optiques conçu pour propager la lumière d’une seule longueur d’onde (généralement, 5-10 microns de diamètre).


MPLS (Multiprotocol Label Switching)

|

Technologie normative permettant aux routeurs du réseau central de fonctionner à des vitesses plus élevées sans avoir besoin d’examiner chaque paquet de façon détaillée. Elle permet en outre le développement de services plus complexes, permettant la discrimination sur une base de qualité de service (QoS). MPLS accélère le trafic réseau en apportant les informations de la Couche 2 vers la Couche 3 (IP) et en facilitant l’administration du réseau. Elle transfère le trafic en utilisant une étiquette qui indique aux routeurs et commutateurs du réseau où transférer les paquets, en se basant sur des informations de routage IP préétablies. MPLS est une technologie considérée comme multiprotocole ; elle fonctionne en effet avec les protocoles réseau TDM, Ethernet, IP, ATM et Frame Relay.


Multiplexage bas débit

|

Aux Etats-Unis, se rapporte généralement au multiplexage temporel à des débits inférieurs à 64 kbps.


Multiplexage inverse

|

Méthode dans laquelle le multiplexeur inverse divise le flux de données en parties égales et transmet chacune d’elles sur un circuit disponible. L’extrémité de réception s’adapte au délai induit par le réseau et réassemble les paquets de données dans l’ordre approprié. Un multiplexeur inverse permet donc de regrouper les canaux à plus bas débit d’un réseau dans un flux de données unique à plus haut débit.


Multiplexage par entrelacement de bits

|

Processus utilisé dans le multiplexage temporel, où des bits individuels provenant de différentes sources de canaux à plus petite vitesse sont regroupés (un bit d’un canal à la fois) dans un flux continu de bits à plus haute vitesse.


Multiplexage par longueur d’onde (WDM, Wave Division Multiplexing)

|

Technique de transmission optique dans laquelle plusieurs longueurs d’onde (chacune transportant ses propres informations) sont regroupées pour être transmises sur une seule fibre optique. A l’extrémité de réception, les longueurs d’onde sont séparées et dirigées vers des récepteurs distincts. WDM augmente la capacité de transmission de données sur fibres optiques. Il sert également à connecter deux appareils fibre optique sur un même brin de fibre.


Multiplexeur

|

A l’une des extrémités d’une liaison de communication, appareil qui regroupe plusieurs canaux de transmission à plus faible vitesse dans un seul canal haut débit. Un multiplexeur situé à l’autre extrémité inverse le processus. Parfois appelé mux. Voir Multiplexage par entrelacement de bits.


Multiplexeur (Mux)

|

Appareil permettant à plusieurs signaux de partager et de traverser simultanément une voie de transmission commune.


Multiplexeur statistique (STM ou STDM)

|

Dispositif connectant plusieurs canaux à une seule liaison en affectant de façon dynamique des intervalles de temps aux canaux en fonction de leur activité de transmission.


Multipoint

|

Configuration de communications dans laquelle plusieurs appareils partagent une infrastructure de transmission commune (ou ligne multipoint), bien qu’en règle générale un seul appareil puisse transmettre à un moment donné. Généralement utilisée avec un mécanisme de polling pour communiquer avec chaque terminal connecté en utilisant un code d’adresse unique.

 

NIC (Network Interface Card, carte d’interface réseau)

|

Interface de communication matérielle (carte de circuits imprimés) requise pour que l’ETTD (station de travail, PC) puisse accéder au réseau.


NNI (Network Node Interface, interface de nœud de réseau, ou Network-to-Network Interface, interface de réseau à réseau)

|

Interface standard UIT-T entre des nœuds du même réseau. Le forum ATM fait la distinction entre deux standards, un pour les réseaux privés (PNNI) et un autre pour les réseaux publics (NNI public).


NodeB

|

Nom de la station de base BTS pour le trafic cellulaire 3G.


Nœud

|

Point d’interconnexion à un réseau.


NRZ (non retour à zéro)

|

Schéma de codage binaire représentant des 1 et des 0 et alternant des hautes et des basses tensions, dans lequel il n’y a aucun retour à une tension zéro (de référence) entre les bits codés.


NRZI (non retour à zéro inversé)

|

Schéma de codage binaire qui inverse le 1 du signal et laisse le signal non modifié ou un 0. Egalement appelé codage par transition.


Numérique

|

Sortie binaire (« 1 » ou « 0 ») d’un ordinateur ou terminal. Au niveau des communications de données, un signal alternatif, non continu (impulsions).


Numérisation vocale (Codage de la voix)

|

Conversion d’un signal vocal analogique en symboles numériques pour le stockage ou la transmission (exemples : ADPCM, CVSD ou PCM).

 

OAM (Opération, Administration et Maintenance)

|

Ensemble de fonctions d’administration réseau permettant la gestion des performances et défauts, l’analyse et l’isolation des défauts du réseau. Les fonctions OAM sont présentes dans les réseaux ATM et TDM de classe opérateur, mais elles sont aujourd’hui également implémentées dans les réseaux MPLS et Ethernet. Ces fonctionnalités offrent aux opérateurs des outils de base leur permettant de surveiller, diagnostiquer et dépanner les liaisons d’accès Ethernet.


OAM Ethernet

|

OAM (Operation, Administration and Maintenance) Ethernet est un ensemble de protocoles normalisés pour la mesure et le contrôle de la performance réseau. Il existe deux couches d’OAM Ethernet : OAM de service (offre une gestion des défauts de connectivité de bout en bout par instance de service clients, même dans les réseaux multi-opérateurs) et OAM de liaison ou de segment (supervision et dépannage détaillés d’une liaison physique ou émulée individuelle).


OC (Optical Carrier, porteuse optique)

|

Hiérarchie de signaux optiques servant à classifier la vitesse ou la capacité des lignes fibre optique, tout particulièrement en fonction du standard SONET. La vitesse de base est OC-1 (52 Mbps). Une ligne fibre optique OC-3 dispose d’une capacité de 155 Mbps.


Octet

|

Un groupe de bits (normalement huit bits de longueur).


Omnibus

|

Communications vocales partagées instantanées entre opérateurs distants, sans intrusion dans le service.


OSPF (Open Shortest Path First)

|

Protocole correspondant à un protocole IGP hiérarchique pour le routage dans IP, en utilisant un état des liens dans les zones individuelles composant la hiérarchie.

 

PAE (prêt à émettre)

|

Un signal de contrôle d’interface modem de l’équipement de terminaison de circuit de données (ETCD) indiquant à l’équipement terminal de traitement de données (ETTD) qu’il peut commencer la transmission de données.


Paquet

|

Groupe ordonné de signaux de contrôle et de données transmis via un réseau, en tant que sous-ensemble d’un message plus important.


Passerelle

|

Les passerelles sont les points d’entrée et de sortie d’un réseau de communications. Considérée comme une entité physique, une passerelle est le nœud chargé de la traduction entre deux réseaux ou segments de réseau normalement incompatibles. Les passerelles réalisent la conversion des codes et protocoles pour faciliter le trafic entre les autoroutes de l’information dont l’architecture diffère.


PHY (Physical Layer, couche physique)

|

Couche la plus basse du modèle de référence du protocole ATM, divisée en deux sous-couches : TC (Transmission Convergence, convergence de transition) et PM (Physical Medium, support physique). Elle fournit la transmission cellulaire ATM sur les interfaces physiques qui interconnectent les unités ATM.


Planificateur de configuration

|

Le planificateur de configuration RADview permet de configurer des produits à l’avance, sans avoir à effectuer de connexion avec un produit physique.


Plate-forme d’accès multiservice (MAP, Multiservice Access Platform)

|

Système intégré et évolutif qui peut fournir une large gamme de services voix, vidéo et données dans un châssis unique. Une plate-forme de ce type peut être située dans les locaux du client, dans la boucle locale (Last Mile) ou au point de présence (POP, Point Of Presence) de l’opérateur.


PME

|

Petites et moyennes entreprises.


Polling

|

Voir Multipoint.


PON (Passive Optical Network, réseau optique passif)

|

Réseau fibre optique point à multipoint à large bande passante basé sur ATM, Ethernet ou TDM. Dans ce type de réseau optique, les longueurs d’onde de la lumière sont divisées en intervalles de temps de façon à ce que chacune d’elles puisse être partagée par un certain nombre d’utilisateurs. Avec les PON, une fibre optique du central de l’opérateur peut desservir 16 ou 32 bâtiments, ou même plus, via l’utilisation d’unités passives pour diviser le signal optique et de protocoles PON pour contrôler l’envoi et la transmission de signaux sur l’infrastructure d’accès partagée.


Pont

|

Dispositif permettant d’interconnecter les réseaux LAN au niveau de la couche de liaison de données OSI, en filtrant et en transmettant les trames en fonction des adresses MAC (Media Access Control).


PoP (Point of Presence, point de présence)

|

Point d’accès au reste du réseau.


Port

|

Interface physique vers un ordinateur ou multiplexeur, pour la connexion de terminaux et de modems.


Porteuse

|

Un signal continu à fréquence fixe pouvant être modulé avec un second signal (transportant des informations).


Portier

|

Dispositif gérant un réseau IP, supportant toutes les passerelles, les profils utilisateur et l’authentification. Un portier est défini par le standard H.323.


PPP (Point-to-Point Protocol)

|

Fournit un moyen standard d’encapsuler des paquets de données sur une liaison WAN à un seul canal. Il s’agit du protocole d’encapsulation WAN standard pour l’interopérabilité des ponts et routeurs sur des circuits synchrones ou asynchrones.


PRI (Primary Rate Interface, interface à débit primaire)

|

Ligne d’abonné RNIS, composée de 23 canaux B de 64 kbps en Amérique du Nord (30 canaux de 64 kbps ailleurs) et d’un canal D de 64 kbps, servant à la signalisation.


Priorité inversée

|

Signaler la réponse aux appels et l’état de déconnexion constitue souvent un problème sur les circuits « voix » analogiques (FXO). Lorsque des circuits supportant la polarité inversée sont disponibles, ce problème de signalisation peut être résolu en captant la polarité inversée et en faisant basculer l’état des bits de signalisation de façon appropriée.


Protocole

|

Ensemble formel de conventions régissant le formatage et le timing relatif de l’échange de messages entre deux systèmes communiquant.


Pseudowire

|

Connexions de point à point mises en place pour émuler des services natifs (généralement de couche 2) tels que ATM, Frame Relay, Ethernet, TDM ou SONET/SDH sur un cœur de réseau à commutation de paquets commun sous-jacent (Ethernet, MPLS ou IP). Un pseudowire est défini par le groupe de travail IETF PWE3 (émulation pseudowire de bout en bout).


PVC (Permanent Virtual Circuit, circuit virtuel permanent)

|

Connexion virtuelle établie par l’administration réseau entre une origine et une destination pouvant être laissées en place de façon permanente.


PVP (Permanent Virtual Path, chemin virtuel permanent)

|

Ensemble de canaux virtuels permanents (PVC) qui existent entre deux points de contact.

 

Q-in-Q

|

Voir MAC-in-MAC.


QoS (Quality of Service, qualité de service)

|

Se rapporte à la capacité d’un réseau à fournir un service de meilleure qualité au trafic réseau sélectionné sur diverses technologies, et notamment les réseaux Frame Relay, ATM (Asynchronous Transfer Mode), Ethernet et 802.1.


QSIG

|

Protocole de signalisation basé sur RNIS pour la signalisation entre des autocommutateurs privés (PBX) dans un réseau de services intégrés privé.

 

Raccrochage

|

Etat généré lorsque le récepteur téléphonique n’est pas décroché. Aucun courant ne circule dans la ligne et le commutateur reconnaît que le téléphone peut accepter les appels entrants.


RADIUS (Remote Authentication Dial-In User Service)

|

Protocole d’authentification, d’autorisation et de comptage pour des applications telles que l’accès réseau ou la mobilité IP. Bon nombre de services réseau requièrent la présentation d’informations d’authentification de sécurité (par exemple un nom d’utilisateur et un mot de passe ou un certificat de sécurité) pour la connexion au réseau. Avant que l’accès au réseau soit accordé, ces informations sont transmises à un serveur NAS (Network Access Server, serveur d’accès réseau) sur le protocole de couche liaison, puis à un serveur RADIUS sur le protocole RADIUS. Le serveur RADIUS vérifie l’exactitude des informations en utilisant des schémas d’authentification tels que PAP, CHAP ou EAP.


Redondance/Carte ou puissance redondante

|

Composants de secours utilisés pour garantir un fonctionnement continu du système en cas de défaillance.


Régulation

|

Méthode permettant de vérifier que le CV entrant est conforme au contrat de service de l’utilisateur.


Régulation du trafic

|

Mécanisme permettant de détecter et d’ignorer tout trafic enfreignant le contrat de trafic convenu à la mise en place de la connexion.


Relais de données

|

Transfert de données à faible vitesse sous la forme de V.22 et V.22 bis via des systèmes de compression vocale. Avec l’émergence d’Internet, le trafic modem via des circuits « voix » internationaux se fait de plus en plus rare.


Relais de fax

|

Support Fax Groupe III avec repli automatique. Le signal fax est à nouveau démodulé vers les 0 et 1 d’origine et transmis en tant que flux de données en utilisant une bande passante moins importante sur un système de compression vocale. Les données qu’il contient sont renvoyées au format fax à l’autre extrémité.


Répéteur

|

Dispositif qui amplifie, restaure ou remodèle automatiquement les signaux avant la retransmission pour compenser la distorsion et/ou l’atténuation.


Repli de débit automatique

|

Garantit que le canal logique reste ouvert, même en cas de défaillance de liaisons individuelles, en passant automatiquement à un débit inférieur. Le débit d’origine est restauré une fois ces liaisons récupérées.


Réponse vocale interactive

|

Ordinateur spécialisé qui accepte les entrées provenant d’un clavier de téléphone ou de la voix de l’appelant et, sur la base de ces entrées, utilise une voix synthétisée ou des messages préenregistrés pour proposer à l’appelant des options d’appel.


Réseau

|

(1) Groupe interconnecté de nœuds. (2) Série de points, nœuds ou stations connectés par des canaux de communication ; équipement par lequel les connexions sont établies entre des stations de données.


Réseau d’entreprise

|

Infrastructure d’information, associant souvent des équipements privés et publics, servant à couvrir l’ensemble des emplacements contrôlés par une société avec une seule structure de communications.


RFC-2544

|

Méthodologie de test de l’IETF qui définit un ensemble spécifique de tests permettant de mesurer et de signaler les caractéristiques de performance d’unités réseau. Les résultats RFC-2544 sont utilisés pour établir un « certificat de naissance » de service lors de l’activation.


RIP-2

|

Protocole d’informations de routage servant à détecter les agents et le trajet que les paquets IP doivent effectuer. Cela s’effectue automatiquement via des diffuseurs périodiques. RIP-2 supporte également les sous-réseaux IP.


RNIS (Réseau Numérique à Intégration de Services)

|

Service fourni par l’opérateur et qui permet d’offrir simultanément des transmissions voix et données numériques commutées variées. RNIS existe en version BRI, PRI ou B-RNIS.


Routage

|

Processus de sélection du circuit le plus efficace pour un message.


Routage alternatif

|

Au niveau de la commutation, le routage alternatif correspond au choix du deuxième meilleur circuit lorsque le meilleur est bloqué.


Routeur

|

Dispositif d’interconnexion connectant des LAN individuels. A la différence des ponts, qui connectent de façon logique au niveau de la couche 2 d’OSI, les routeurs fournissent des circuits logiques au niveau de la couche 3. Tout comme les ponts, les sites distants peuvent être connectés à l’aide de routeurs sur des lignes dédiées ou commutées pour créer des WAN.


RSVP (Resource reSerVation Protocol)

|

Protocole développé pour supporter différentes classes de qualité de service (QoS) pour les applications IP.


RTC (réseau téléphonique commuté)

|

Réseau de télécommunications auquel accèdent communément les téléphones ordinaires, les systèmes à poussoirs, les liaisons autocommutateur et les équipements de données.


RTT (Round Trip Time)

|

Temps pris par un paquet pour voyager entre une source et un appareil réseau. Dans ATM, RTT est généralement mesuré en nombre de cellules.

 

SDA (Sélection Directe à l’Arrivée)

|

Technique permettant à un tiers d’appeler directement un poste dans un autocommutateur privé (PBX), en composant un numéro de téléphone ordinaire.


SDH (Synchronous Data Hierarchy, hiérarchie numérique synchrone)

|

Norme européenne pour l’utilisation de supports optiques comme moyen de transport physique pour les réseaux longue distance et haut débit.


SF (Super Frame)

|

Egalement connu sous le nom de D4. Les lignes T1 utilisent ce format pour tramer des données au niveau de la couche physique. Le format SF se compose de 12 trames consécutives, séparées par des bits de verrouillage de trame.


SFP (Small Form-factor Pluggable)

|

Transmetteur optique compact utilisé dans les communications optiques. Il interface un périphérique réseau (commutateur, routeur ou appareil similaire) à un câble réseau en fibre optique ou paire torsadée non blindée. Il s’agit d’un format couramment utilisé dans le secteur.


SHDSL (Symmetric High Bit Rate Digital Subscriber Line)

|

Méthode normalisée G.991.2 de l’UIT pour le transport symétrique de données à des débits de 192 kbps à 2,3 Mbps sur 2 fils, ou de 384 kbps à 4,6 Mbps sur 4 fils.


Signal d’écho

|

Distorsion se produisant lorsqu’un signal transmis est renvoyé (reflété) vers la station d’origine.


Signalisation E&M

|

Système de transmission vocale utilisant des circuits séparés pour la signalisation et la voix. Le « M » (Mouth, bouche) transmet les signaux à l’extrémité distante du circuit tandis que le « E » (Ear, oreille) reçoit les signaux entrants.


Signalisation hors bande

|

Transmission des informations de signalisation sur un circuit autre que celui emprunté par les données et/ou les informations vocales. CCS7 utilise la signalisation hors bande.


Signalisation intrabande

|

Transmission des informations de signalisation sur le même circuit que les données et/ou les informations vocales. La signalisation vol de bits en est un synonyme. Le vol de bits se rapporte aux 8 kbps de chaque canal utilisés pour la signalisation.


Signalisation MF (multifréquence)

|

Méthode de signalisation utilisant les fréquences pour transporter les informations d’état du système ou d’adresse. MF est utilisé en interne par les compagnies de téléphone et autres opérateurs courants. Similaire à DTMF.


Signaux de contrôle

|

Signaux transitant entre deux parties d’un système de communication (par exemple, RTS, DTR ou DCD), dans le cadre d’un mécanisme de contrôle du système.


SIP (Session Initiation Protocol)

|

Protocole de signalisation en temps réel pour la téléphonie, la vidéo, la notification d’événements, la messagerie instantanée et la conférence Internet. SIP initie des messages de configuration des appels, de routage, d’authentification et autres fonctionnalités vers des points de terminaison dans un domaine IP.


SLA (Service Level Agreement, contrat de niveau de service)

|

Contrat négocié formel entre des clients et leur fournisseur de services, ou entre des fournisseurs de services. Il enregistre les vues communes concernant les services, priorités, responsabilités, garanties, etc., et son objectif principal est de parvenir à un accord sur le niveau de service. Il peut par exemple spécifier les niveaux de disponibilité, la servibilité, les performances, l’exploitation et d’autres attributs du service tels que la facturation et même les pénalités en cas de violation du SLA.


SLIP (Serial Link Internet Protocol)

|

Protocole Internet pour l’hébergement des connexions commutées. Les trames SLIP sont des diagrammes IP encapsulés dans lesquels SLIP ajoute simplement quelques octets de données de contrôle.


SNA (Systems Network Architecture)

|

Architecture de protocole de communications en couches définie par IBM.


SNMP (Simple Network Management Protocol)

|

Protocole Internet standard pour la gestion des nœuds sur un réseau IP.


SONET (Synchronous Optical Network)

|

Norme nord-américaine pour l’utilisation de supports optiques comme moyen de transport physique pour les réseaux longue distance et haut débit. Les vitesses de base SONET commencent à 51,84 Mbps et vont jusqu’à 2,5 Gbps.


SS7 (Signaling System 7)

|

Méthode de signalisation distincte du canal voix ou données et qui permet aux éléments réseau intelligents d’échanger des informations entre eux.


SSH (Secure Shell)

|

Protocole réseau qui permet l’échange de données sur un canal sécurisé entre deux ordinateurs. Le cryptage permet de préserver la confidentialité et l’intégrité des données.


SSL (Secure Sockets Layer)

|

Protocole offrant des communications sécurisées sur Internet pour des fonctions telles que la navigation Web, le courrier électronique, la télécopie Internet, la messagerie instantanée et autres transferts de données.


STM-1 ATM canalisé

|

Un circuit ATM STM-1, qui peut gérer le trafic VC-12 individuellement ou en groupages via le réseau SDH.


STP (Shielded Twisted Pair, paire torsadée blindée)

|

Câble composé d’une paire de fils torsadés entourés d’un blindage métallique.


Super Tandem

|

Fonction qui supprime le besoin de compression/décompression sur chaque liaison en cascade. (Par exemple, un modèle intégré peut faire basculer le système en mode Super Tandem pour supprimer la distorsion cumulative de cycles de compression/décompression consécutifs.)


Suppression des silences

|

Dans une conversation téléphonique, seulement 50 % environ de la connexion full duplex est utilisée à un moment donné. Cela est généralement dû au fait qu’une personne parle tandis que l’autre écoute. En outre, les paquets voix ne sont pas envoyés lors des pauses naturelles et inter-mots de la conversation, ce qui réduit la bande passante requise de 10 % supplémentaires. La suppression des silences libère ces 60 % de bande passante sur la liaison full duplex pour d’autres transmissions voix ou données.


Suppression VLAN

|

Suppression des tags VLAN d’une trame réseau.


Symétrique

|

Ligne de transmission dans laquelle les tensions sur les deux conducteurs sont de magnitude égale, mais de polarité inverse, par rapport à la terre.


Sync

|

Voir Transmission synchrone.


Système d’administration de réseau (NMS, Network Management System)

|

Système contrôlant la configuration réseau, la gestion des performances et des défauts, et l’analyse des diagnostics.


Système téléphonique à poussoirs

|

Equipement des locaux du client (CPE) servant à acheminer les appels au sein d’une entreprise, ainsi que vers le réseau téléphonique externe. Un système à poussoirs est une version miniaturisée d’un autocommutateur privé (PBX), comportant généralement moins de fonctionnalités, et adapté aux entreprises de plus petite taille. Un système de ce type peut être analogique ou numérique. Certains systèmes numériques à poussoirs peuvent interrompre les connexions numériques mais aussi analogiques. Les systèmes à poussoirs fonctionnent en outre conjointement avec les équipements d’extrémité de voies pour distribuer les canaux du circuit E1/T1 pour la voix, la vidéo, les fax et les données.

 

T1

|

Liaison de transmission numérique disposant d’une capacité de 1,544 Mbps et utilisée en Amérique du Nord. Généralement canalisée en 24 DS0, chacun pouvant transporter une conversation audio ou un flux de données individuel. Utilise deux paires de fils à paire torsadée.


T3

|

Liaison de transmission numérique disposant d’une capacité de 45 Mbps ou de 28 lignes T1.


TCP/IP (Transmission Control Protocol/Internet Protocol)

|

Famille de protocoles, également connue sous le nom de suite de protocoles Internet, associant TCP et IP. Des applications largement utilisées, telles que Telnet, FTP et SMTP, interfacent avec TCP/IP.


TDM (Time Division Multiplexer, multiplexeur temporel)

|

Dispositif qui divise le temps disponible sur sa liaison composite parmi ses canaux, entrelaçant généralement les bits (Bit TDM) ou les caractères (Character TDM) de données de chaque terminal.


TDMoIP®

|

TDM sur IP est une technologie de transport pseudowire basée sur les standards qui étend de manière simple, transparente et économique les circuits voix, vidéo ou données sur des réseaux à commutation de paquets. TDMoIP supporte les nombreux standards de signalisation, les mécanismes OAM et les fonctions de récupération d’horloge requis par les réseaux TDM pour le transport de la téléphonie de niveau voix.


TDP (terminal de données prêt)

|

Signal de contrôle d’interface modem envoyé de l’ETTD au modem, indiquant généralement à ce dernier que l’ETTD est prêt à transmettre des données.


Téléphonie sur IP

|

Transmission de voix sur un réseau IP (Internet Protocol). Egalement appelée voix sur IP (VoIP, Voice over IP), la téléphonie sur IP permet aux utilisateurs de passer des appels téléphoniques via Internet, des intranets ou des réseaux WAN et LAN privés utilisant le protocole TCP/IP.


Téléprotection

|

Transmission de commandes de protection en grilles haute tension d’électricité. IEEE C37.94 est un standard pour l’interfaçage entre l’équipement de téléprotection et les appareils de communications.


Telnet

|

Protocole de terminal virtuel faisant partie de la suite de protocoles Internet. Il permet aux utilisateurs d’un hôte d’accéder à un autre hôte et de travailler comme s’ils étaient des utilisateurs de terminal de cet hôte distant. Au lieu d’entrer dans l’ordinateur au moyen du téléphone, l’utilisateur s’y connecte via Internet à l’aide de Telnet. Lorsqu’il établit une session Telnet, il se connecte à l’hôte Telnet et ouvre une session. La connexion permet à l’utilisateur de se servir de la machine distante comme si un terminal y était connecté.


TETRA (Terrestrial Trunked Radio)

|

Norme de communications sans fil pour les applications PMR (Professional Mobile Radio) et PAMR (Private Access Mobile Radio). Il s’agit d’un format numérique (la parole est transmise sous la forme de données binaires), ce qui le rend bien plus difficile à superviser ou à intercepter.


TFTP (Trivial File Transfer Protocol)

|

Version simplifiée du protocole FTP (File Transfer Protocol) qui transfère les fichiers mais n’offre pas de protection par mot de passe ou de fonctionnalité de répertoire utilisateur.


TLS (Transparent LAN Service, service LAN transparent)

|

Service de données haut débit qui permet l’interconnexion de différents LAN sur un campus étendu, une zone métropolitaine ou un réseau national. Utilisant des VLAN et des interfaces LAN natives (par exemple l’Ethernet 10/100 Mbps), TLS offre au client une solution bien plus simple pour la connexion de sites dispersés que d’autres formes de WAN, tels que ATM ou Frame Relay.


Tolérance aux anomalies

|

Une manière d’assurer la redondance dans les systèmes matériels afin de les protéger contre la défaillance d’un des systèmes ou composants redondants. Pour les produits RAD, la tolérance aux anomalies est fournie par des modules d’E/S redondants, la logique commune et/ou les alimentations. Voir également Redondance.


Tramage

|

Au niveau des couches de liaison de données et physiques du modèle OSI, les bits sont regroupés dans des unités appelées trames. Les trames contiennent les informations source et de destination, des indicateurs désignant le début et la fin de la trame, ainsi que des informations relatives à l’intégrité de cette dernière. Toutes les autres informations, telles que les protocoles réseau et les données utiles réelles, sont encapsulées dans un paquet, lui-même encapsulé dans la trame.


Trame

|

Regroupement logique d’informations envoyées en tant qu’unité de couche de liaison sur un support de transmission. Les termes paquet, datagramme, segment et message servent également à décrire les regroupements logiques d’informations.


Trame D4

|

Une ligne T1 utilise le format D4, également connu sous le nom de format SF (Super Frame) pour tramer les données au niveau de la couche physique. Le format D4 se compose de 12 trames consécutives, séparées par des bits de verrouillage de trame.


Transmetteur de ligne

|

Convertisseur de signaux qui conditionne un signal numérique pour garantir une transmission fiable sur une distance importante.


Transmission analogique

|

La transmission d’un signal présentant des variations continues, contrairement à un signal discret (numérique).


Transmission asynchrone

|

Méthode de transmission envoyant les unités de données un caractère à la fois. Les caractères sont précédés de bits de départ et suivis de bits d’arrêt, assurant ainsi la synchronisation au niveau du terminal de réception. Egalement appelée transmission asynchrone par caractère.


Transmission série

|

Mode de transmission courant, où les bits de caractères sont envoyés de façon séquentielle, un à la fois, et non de façon parallèle.


Transmission synchrone

|

Transmission dans laquelle les bits de données sont envoyés à un débit fixe, l’émetteur et le récepteur étant synchronisés.


Transparence CCS

|

Passe de façon transparente le canal de signalisation hors bande sans aucune compression ou caractéristique de délai de stockage et de transmission.


Transport (Backhaul)

|

Transport du trafic entre des sites distribués (généralement des points d’accès) et des points de présence plus centralisés. Voir Transport cellulaire.


Tronc

|

Circuit individuel entre deux points, chacun d’eux étant un centre de commutation ou un point de distribution individuel. Un tronc gère généralement plusieurs canaux simultanément.

 

UBR (Undefined Bit Rate, débit binaire indéfini)

|

Classe de service « best effort » économique, sans niveau de performance garanti.


UDP (User Datagram Protocol)

|

Protocole de transport sans connexion et sans garantie de séquence ou de livraison de paquets. Fonctionne directement par-dessus IP.


UIT (Union Internationale des Télécommunications)

|

Comité consultatif international, basé en Europe, recommandant des standards internationaux en matière de transmission.


UNI (User Network Interface, interface usager-réseau)

|

Interface, définie en tant qu’ensemble de protocoles et de caractéristiques de trafic, entre l’équipement des locaux du client et le réseau ATM.


UPC (Usage Parameter Control, contrôle des paramètres d'utilisation)

|

Forme de contrôle du trafic qui vérifie et impose la conformité de l’utilisateur avec le contrat de trafic et les paramètres de qualité de service (QoS). Généralement connu sous le nom de régulation du trafic, il s’effectue au niveau UNI.

 

V.22bis

|

Extension de la norme V.22, fournissant un débit de données pouvant aller jusqu’à 2 400 bps à 600 bauds.


VBR (Variable Bit Rate, débit variable)

|

Trafic comportant des rafales, mais concentré autour d’une bande passante moyenne. VBR, divisé en trafic en temps réel (RT-VBR) et non temps réel (NRT-VBR), nécessite les mêmes garanties de service (à savoir le délai, la perte de cellules et le timing) que celles fournies par CBR.


VBR-NRT (Variable Bit Rate Non-Real-Time, débit variable, pas en temps réel)

|

Un des deux types de services VBR pour la transmission du trafic lorsque les informations de timing ne sont pas vitales. Ce type de service étant tolérant au délai, il est bien adapté au trafic en rafales tel que les communications de données.


VBR-RT (Variable Bit Rate Real-Time, débit variable en temps réel)

|

Un des deux types de services VBR pour la transmission du trafic dépendant des informations de timing et de contrôle. Il est adapté au transport du trafic sensible au délai tel que la vidéo et l’audio en paquets.


VCAT (Virtual Concatenation, concaténation virtuelle)

|

Technique de multiplexage inverse servant à diviser la bande passante SDH/SONET en groupes logiques pouvant être transportés ou acheminés de façon indépendante.


VCC (Virtual Channel Connection, connexion de canal virtuel)

|

Connexion de bout en bout composée d’une concaténation de plusieurs canaux virtuels entre deux points de terminaison. Les VCC peuvent être regroupées dans une VPC.


VLAN (Virtual LAN)

|

Architecture réseau qui permet à des utilisateurs distribués géographiquement de communiquer comme s’ils se trouvaient sur un LAN physique unique en partageant un domaine broadcast et multicast unique.


VLAN-Aware (Compatible VLAN)

|

Dispositif qui réalise le pontage de couche 2 en fonction du tag VLAN en plus des paramètres de pontage standard. Un appareil « VLAN-aware » ne supprimera ni n’ajoutera aucun en-tête VLAN.


VoIP (Voice over IP, voix sur IP)

|

Ensemble d’infrastructures pour gérer la livraison d’informations vocales via le protocole IP (Internet Protocol). Les informations vocales sont envoyées sous forme numérique en paquets discrets via Internet, et non sous forme analogique via le réseau RTC (réseau téléphonique commuté). VoIP a un avantage important : il permet d'éviter les frais facturés par les services téléphoniques ordinaires.


VP (Virtual Path, chemin virtuel)

|

Ensemble de canaux virtuels (CV) situés entre des points de contact et regroupés.


VPC (Virtual Patch Connection, connexion de chemin virtuel)

|

Connexion de bout en bout composée de plusieurs liaisons VP.


VPLS (Virtual Private LAN Service)

|

Proposition de l’IETF (Internet Engineering Task Force) pour fournir des VPN de couche 2 à même de supporter la connexion de plusieurs sites dans un domaine ponté individuel sur un réseau IP/MPLS géré. Les routeurs de bordure, interconnectés par un maillage complet de « tunnels » LSP (Label Switched Path, chemin commuté par étiquette) à travers lesquels lancer plusieurs pseudowires, permettent une connectivité large (« any-to-any ») sur une base de VPLS individuel. Pour le client, tous les services d’un VPLS semblent se trouver sur le même LAN Ethernet, quel que soit l’emplacement géographique réel. Cela réduit la complexité des réseaux d’entreprises et permet aux opérateurs de faire évoluer les réseaux.


VPN (Virtual Private Network)

|

Réseau restreint qui utilise les fils publics pour se connecter aux nœuds. Un VPN fournit un moyen d’encapsuler les données privées de façon fiable, sécurisée et peu onéreuse via un réseau public, généralement Internet.

 

WAN (Wide Area Network)

|

Réseau qui étend généralement les distances au pays et utilise les réseaux téléphoniques publics.

 

X-ON/X-OFF (transmission ouverte/fermée)

|

Caractères de contrôle utilisés pour le contrôle des flux, indiquant à un terminal de commencer la transmission (X-ON) et de la terminer (X-OFF).